Xylomat 2 : pôle R&D spécialisé dans les matériaux
composites à base de bois à Haut Mauco

210911EXT - Pauline.jpg
210911hall - Pauline.jpg
210911INT - Pauline.jpg
210910atelier - Ben.jpg
210910salle poly - Ben.jpg
210910entree-Ben.jpg

Programme : 

Construction de Xylomat 2 : pôle R&D spécialisé dans les matériaux
composites à base de bois à Haut Mauco

Maître d'ouvrage :

Département des Landes

Maître d'oeuvre :

Equi Libre architectes - mandataire

Surface : 

1 600 m²

Stade : 

Concours lauréat - janvier 2022

Qu’es op escarrouspla !
Derrière cette expression en Gascon des Landes datant de plus d’un siècle, se cache un geste maintes fois répété…celui d’entailler l’écorce des pins pour en extraire la gemme.
Nous avons traduit ce geste simple, chargé de sens, par une architecture capable de l’élever à la hauteur d’un symbole. Le pôle Xylomat 2 en sera l’écrin.
Ses 5 bandes d’écorces qui se superposent sont le résultat d’une architecture totalement intégrative qui synthétise tous les enjeux de ce programme :
    - Une image forte, une architecture vue sous toutes ses coutures, digne d’un bâtiment d’envergure nationale. Toutes les façades (y compris la toiture) sont traitées afin d’offrir un équipement lisible et identifiable. Déconnectée des dictats esthétiques du moment, l’écriture de ce volume est imaginée pour faire sens avec force pendant longtemps. Le traitement de son épiderme, de son écorce, comme un jeu d’écailles hors d’échelle rappelle le dessin de l’écorce des pins. Il sera protégé par un goudron de pin pigmenté brun noir, 100% biosourcé, durable et sans entretien.
     - Un parti constructif intrinsèque au parti pris architectural qui recourt massivement au pin maritime. 
     - Un bâtiment ouvert sur le monde extérieur, en interaction avec le pôle Agrocampus, perçu comme un lieu majeur dédié à l’innovation. La carapace en écorces protège des volumes évanescents et lumineux qui invitent à être découverts et suscitent la curiosité.
     -Un bâtiment confortable. Une conception bioclimatique aboutie :
           o Un jeu de « sheds » (décalages de toitures qui génèrent les interstices/poutres capables de franchir sans surenchère technique de grandes portées) concilie apports de lumière zénithale et ventilation naturelle traversante.
            o Le travail raffiné sur différents niveaux de transparences permet de filtrer ingénieusement la lumière, les apports de calories et les vues.
           o Une répartition des unités fonctionnelles abordée dans un souci de confort d’usage avec la conscience permanente du confort thermique et du meilleur emplacement eu égard à l’exposition de chaque espace et aux flux des usagers.
                 o Une stratégie élaborée d’implantation des locaux techniques.

equi-libre_logoNoir-fondTransparent.png