Immeuble mixte : commerces et logements
à Saint Vincent de Paul 

Axo 1bis.jpg
Axo 2bis.jpg

Programme : 

Construction d'un immeuble mixte de commerces et logements à Saint Vincent de Paul.

Maître d'ouvrage :

Privé

Maître d'oeuvre :

Equi Libre architectes - mandataire

Surface : 

851 m²

Stade : 

Chantier en cours

Cet immeuble mixte accueille 5 commerces en rez de chaussée et 6 logements au R+1. Le bâtiment est un volume simple implanté le long de l’avenue du 19 mars 1962 de façon à confirmer l’alignement généré par l’îlot de commerces de proximité à l’est de la parcelle. Cette implantation est un préalable structurant des vides et pleins d’un point de vue urbain, et de la lisibilité des espaces communs.
Chaque logement, traversant, dispose d’une terrasse orientée au sud, à l’opposé de la vie commerciale du bâtiment qui se déroule au nord. L’escalier extérieur qui longe la façade sud mène à une coursive commune qui dessert les logements au travers des terrasses/patios.
Le rez-de-chaussée du bâtiment est traité comme le sous-bassement du volume de l’étage. Ce parti pris architectural permet de maîtriser l’échelle perçue du bâtiment (strates) en lui donnant une écriture contemporaine. Chaque vitrine est un creux dans la masse de béton, comme une invitation à entrer dans ce volume que l’on aurait sculpté. Chaque commerce est identifié par un panneau en métal noir, support de signalétique, appartenant à l’ensemble menuisé. A l’étage, plus sage, les menuiseries sont toutes identiques sur les façades nord, est et ouest, il s’agit de baies plus intimistes, à l’échelle du logement. On les lit comme des percements dans le volume blanc et épuré de l’étage. Des balcons en serrurerie laquée noir viennent ponctuellement animer cette façade par un jeu d’ombres changeant au fil des heures de la journée.
Au sud, le rez-de-chaussée est plus opaque et fait office d’accès technique pour chacun des commerces.
Les portes pleines, en acier laqué teinte «béton» se fondent dans la façade. A l’étage, les terrasses sont séparées les unes des autres par des murs maçonnés et de la coursive commune par un jeu de claustras en bois qui permet de préserver l’intimité des habitants tout en laissant passer la lumière. Derrière ces filtres, chaque logement est entièrement vitré sur sa terrasse bénéficiant ainsi de toute la luminosité dans les pièces à vivre, orientée au sud. Un débord de toiture d’un mètre vient protéger les logements des surchauffes estivales.